../images/Paris_1889/4.Paris_1889.gif
Cartel précédent Cartel suivant

Vue intérieure du palais des Machines
Le Moniteur de l’Exposition de 1889. Paris, 1889. [Fol Xae 14 (4)]

Consulter l'image en ligne

Le montage du palais des Machines commence en avril 1888 pour se terminer en septembre. « La construction de la grande nef des machines ne pouvait être abordée que par des usines de premier ordre, disposant de moyens d’action très puissants. Ce furent la Compagnie de Fives-Lille et la Société des anciens établissements Cail qui s’en rendirent adjudicataires, chacune pour moitié. »

Pour monter la charpente métallique, la Compagnie de Fives-Lille assemble et rive à terre les éléments de chaque ferme avant de les lever à l’aide d’échafaudages, puis les réunit par des pièces de raccordement au niveau de l’échafaudage central. L’illustration montre le levage de deux fermes, de chaque côté du palais.

La structure métallique du palais des machines reste volontairement apparente. Des escaliers monumentaux mènent à des galeries latérales de 10 mètres de large, dont le plancher culmine à 8 mètres au-dessus de l’énorme surface d’exposition de 800 000 mètres carrés.

Retour à l'exposition

Conservatoire numérique des arts et métiers Conservatoire national des arts et métiers