En 1870, alors que l'industrie vélocipédique française subit les effets de la guerre avec l'Allemagne, le grand-bi prend son essor en Angleterre. La recherche de vitesse et de légèreté pousse les constructeurs à alléger la structure du cycle tout en augmentant le diamètre de la roue avant motrice pour obtenir un développement plus élevé. Cependant, le manque de sécurité lié à sa conduite réserve l'usage du grand-bi aux sportifs et acrobates. Ne pouvant être généralisé, ce cycle élégant s'efface progressivement à partir de 1890 devant son concurrent le plus sérieux, la bicyclette. Le modèle exposé tire son nom du fabricant de cycles Daniel Rudge, inventeur d'un système de roulement à billes breveté en 1878 qui équipera les cycles des premières courses du champion français Charles Terront. Rudge applique au grand-bi les rayons tangents, inventés par James Starley - le père du bicycle -, améliorant ainsi la résistance de la roue.

Grand-bi Rudge
D. Rudge & Co
Vers 1887
Musée des arts et métiers - Cnam, inv. 14066